Le Qatar tente d’organiser une rencontre entre les présidents du Rwanda et de la République démocratique du Congo (RDC), a assuré un représentant diplomatique de l’émirat du Golfe, dans un contexte de fortes tensions entre les deux pays africains. Kinshasa et Kigali sont à couteaux tirés en raison des combats entre l’armée congolaise et des groupes armés dans l’est de la RDC, cette dernière accusant le Rwanda de soutenir la rébellion du M23, majoritairement tutsi. De son côté, le Rwanda accuse l’armée congolaise de collusion avec une rébellion hutue rwandaise installée dans l’est de la RDC.

Mardi, le Rwanda a affirmé avoir tiré sur un avion de combat congolais qui, selon lui, avait violé son espace aérien. La RDC a nié toute intrusion et a dénoncé une « attaque » rwandaise contre l’un de ses avions, qui s’apparente selon elle à « un acte de guerre ».

Au Qatar, où se tiennent régulièrement des rencontres diplomatiques, une réunion était prévue lundi entre le président rwandais Paul Kagame et son homologue congolais Félix Antoine Tshisekedi Thsilombo, mais ce dernier a finalement refusé d’y participer en raison de « doutes » sur l’accord envisagé, a assuré à l’AFP un diplomate africain qui a requis l’anonymat.

« La rencontre prévue entre les présidents du Rwanda et de la République démocratique du Congo a été reportée jusqu’à nouvel ordre », a déclaré une source du ministère qatari des Affaires étrangères, qui a demandé à rester anonyme.

« Le Qatar est optimiste quant à la tenue de cette rencontre à une date qui reste à déterminer », a-t-elle ajouté, précisant que son pays souhaitait obtenir des « résultats concrets ».

Le Rwanda attend « avec impatience la réunion de Doha » pour renforcer les discussions en cours, a déclaré à l’AFP la porte-parole du gouvernement rwandais Yolande Makolo. Kigali est « toujours prêt à contribuer à la paix et à la sécurité dans (la) région », a-t-elle ajouté.

Les autorités congolaises, également contactées par l’AFP, n’ont pas réagi immédiatement.

Une réunion de « haut niveau » entre des officiels de la RDC et du Rwanda a eu lieu à la fin de l’année dernière au Qatar pendant la Coupe du monde de football, a confirmé sous couvert d’anonymat une source diplomatique au courant de ces discussions.

Les combats se poursuivent dans l’est de la RDC entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, malgré l’accord de cessez-le-feu conclu lors d’un sommet en novembre à Luanda à partir du 25 novembre, suivi deux jours plus tard par le retrait du M23 des territoires conquis depuis des mois dans la province orientale du Nord-Kivu.