GRAND PRIX DE SINGAPOUR – La dernière séance d’essais de samedi, avant les qualifications, n’a apporté que peu d’enseignements. Sur une piste sèche, Charles Leclerc (Ferrari) était prêt à tout et a réalisé le meilleur tour, un souffle devant Max Verstappen (Red Bull), qui se bat pour le titre de champion du monde ce week-end. Carlos Sainz (Ferrari) a terminé troisième et Fernando Alonso (Alpine) quatrième.GRAND PRIX DE SINGAPOUR – La dernière séance d’entraînement du samedi avant les qualifications n’a apporté que peu d’informations. Sur une piste sèche, Charles Leclerc (Ferrari) était prêt à tout et a réalisé le meilleur tour, un souffle devant Max Verstappen (Red Bull), qui se battra pour le titre de champion du monde ce week-end. Carlos Sainz (Ferrari) a pris la troisième place et Fernando Alonso (Alpine) la quatrième.

Charles Leclerc ne va pas rendre les armes comme ça. Numéro 2 mondial avec 116 points de retard sur le leader Max Verstappen (Red Bull), le pilote Ferrari sait qu’il ne sera pas champion du monde cette année. Son objectif est de retarder le couronnement du Néerlandais, qui a déjà une première chance de mettre fin au suspense ce week-end à Singapour, et il est prêt à prendre des risques pour cela. Comme par exemple sortir sa F1 75 sur une piste mouillée et difficile pour réaliser le meilleur temps, comme il l’a fait samedi lors des derniers essais libres de la dix-septième manche du championnat du monde avant les qualifications. Le meilleur temps même.
Les rues de la cité-État d’Asie du Sud-Est ont été inondées d’averses ce matin et il semblait que la piste resterait impraticable pendant la dernière séance d’entraînement sur le circuit de Marina Bay. Les secteurs 2 et 3 étaient signalés par des drapeaux jaunes en raison de la formation de flaques d’eau, mais la direction de course a levé ses inquiétudes à la mi-séance après un tour de contrôle de la voiture de sécurité.