Le tirage au sort du CHAN 2022 a été effectué samedi à Alger par la Confédération africaine de football (CAF). Reportée d’un an, la compétition se déroulera en Algérie du 13 janvier au 4 février 2023 et comprendra pour la première fois non pas 16, mais 18 équipes, ce qui donnera lieu à trois groupes de quatre équipes et deux groupes de trois équipes.

En tant que tête de groupe, le pays hôte algérien a été relativement épargné, puisqu’il a hérité de la Libye, de l’Éthiopie et du Mozambique. Alors que ces deux derniers n’ont jamais franchi la phase de groupes, la Libye sera le principal rival de l’équipe de Madjid Bougherra, mais les Libyens, qui ont remporté la compétition en 2014, ont perdu de leur superbe ces dernières années et n’ont toujours pas passé le premier tour après avoir été éliminés.

Le Maroc, double tenant du titre, a tiré au sort le Soudan, Madagascar et le Ghana. Alors que les Malgaches disputeront le tournoi pour la première fois, les Lions de l’Atlas devront se méfier du Soudan, qui a terminé deux fois troisième, et du Ghana, qui a terminé deux fois deuxième.

Avec la RD Congo, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Ouganda, le groupe B est très relevé. Les Léopards, doublement titrés, partent favoris, mais devront se méfier des Sénégalais, qui reviennent en force après avoir manqué quatre tournois, et des Ivoiriens, qui ne seront pas présents en 2020. L’Ouganda, quant à lui, n’a jamais réussi à dépasser la phase de groupes.

Dans les groupes de trois, le Mali, finaliste malheureux de la dernière édition, part favori dans le groupe D, mais s’attend à deux « finales » contre son voisin, la Mauritanie, et l’Angola, qui vont tout donner. Même situation dans le groupe E pour le Cameroun, qui devra se méfier du Niger et du Congo, quarts de finalistes des deux précédentes éditions du tournoi.